S'identifier - S'inscrire - Contact
 

Recherche


Archive : tous les articles


 Libérez le spectre de fréquence !

Annexe au chapitre informatique de prospectic-2008

 

Mots-clés : ,

Actuellement, le spectre de fréquence est extrêmement occupé, rendant complexe l’arrivée de nouveaux réseaux et de nouveaux usages. Pourtant cette ressource, considérée comme rare, est utilisée de façon très peu optimisée (environ 10%).  Deux innovations pourraient changer fortement la donne et rendre le spectre de fréquence quasi vide ! Il s’agit des antennes intelligentes et de la radio cognitive.

Les permettent d’envoyer le signal uniquement dans la direction nécessaire et juste à la bonne puissance. Les terminaux intégreront des capacités de localisation par GPS (et Galileo ?) ainsi qu’une base de données remise à jour régulièrement des fréquences disponibles, des localisations d’antennes et de leur puissance. Là où jusqu’à présent un terminal occupait une place dans le spectre sur une zone tout autour de lui, il sera capable demain avec une antenne intelligente  de ne rayonner que vers l’antenne qu’il cherche à atteindre, permettant à d’autres terminaux de cohabiter sur la même fréquence dans les autres directions.

La , pour sa part, cherche à optimiser l’utilisation des fréquences. Un peu sur le même modèle que l’ dont nous avons parlé dans les réseaux PAN, le terminal écoute les bandes de fréquence – y compris les bandes qui font l’objet d’une licence - et utilise les fréquences qui ne sont pas utilisées à un moment donné. Une telle approche ne pénalise pas les licenciés de bandes de fréquence (télévision, UMTS…) qui gardent la priorité, mais permet d’utiliser leur bande de fréquence lorsque celle-ci est inutilisée. Cette approche permet d’utiliser également des bandes de fréquence plus basses qui sont sous-utilisées. Cela permet une augmentation spectaculaire de la portée et des débits.

L’évolution de la capacité de traitement des circuits intégrés permettra prochainement  d’ajouter la radio cognitive et les antennes intelligentes dans les terminaux. Cela, ajouté au et aux évolutions du codage (, , …), permettra une augmentation par 1000 des débits disponibles en seulement sept ans. Pendant cette période, l’évolution des débits mobiles sera en moyenne de quatre tous les dix-huit mois, soit deux fois plus importante que la loi de Moore qui donne l’augmentation du nombre de transistors dans les circuits intégrés. Au-delà de la simple augmentation de débit, les usages subiront des changements profonds lorsque l’évolution des débits franchira certains seuils : possibilité de faire de la visioconférence sur son mobile, débit en internet mobile équivalent au débit réellement utilisé en internet fixe…

Le livre Prospectic, nouvelles technologies, nouvelles pensées (FYP éditions 2008)


Session

Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Identifiez les nouveaux articles et commentaires, signez les, et plus !

S'inscrire